Réunion d’information collective aura lieu le Vendredi 29 Avril 2022, à partir de 20H à la salle Omnisport de Vaux (Allier)

L’Association de Citoyens Contre les Déserts Médicaux (ACCDM) est une association apolitique dites loi 1901 à vocation nationale. Elle a pour objectif d’interpeler les pouvoirs publics sur la question des déserts médicaux et de l’inégalité d’accès aux soins sur le territoire, en complémentarité des actions déjà menés par les acteurs locaux.


Elle est à l’origine d’une plainte déposée au Conseil d’État pour non-respect du principe constitutionnel d’égalité d’accès aux soins. Elle a également, le 8 mars dernier, auditionné les représentants des candidats à l’élection présidentielle sur leur programme de lutte contre la désertification médicale.


Avec 8,38 médecins pour 10 000 habitants, l’Allier est un département « sous-doté », qui a enregistré une baisse de 11,04% du nombre de ses praticiens, passant de 326 en 2015 à 290 en 2020 (source INSEE). Les départs en retraite s’enchaînent, et force est de constater que malgré les aides proposées par l’état, les jeunes générations ne viennent pas dans nos communes et ne remplacent pas leurs ainés.


Une antenne de l’ACCDM est, actuellement, en cours de restructuration sur le département. Une réunion d’information collective aura lieu le Vendredi 29 Avril 2022, à partir de 20H à la salle Omnisport de Vaux (rue saint Hippolyte 03190 Vaux), pour aller à la rencontre des habitants et se rapprocher d’autres citoyens susceptibles d’être intéressés par ce projet.


Cette réunion du 29 Avril se veut ouverte à toutes personnes désirant adhérer à notre association mais aussi à toutes personnes curieuses de nos actions ou voulant juste témoigner, écouter ou s’informer. Les élus sont aussi appelés à venir et à participer. Nous souhaiterions recueillir témoignages et idées émanant des citoyens et élus locaux afin de changer cette situation médicale de plus en plus alarmante et urgente.


La soirée débutera par la présentation de l’association et des membres présents sur place.
S’en suivra une partie recueille de témoignages et enfin un débat sur les possibles solutions à apporter et les idées à soumettre à nos politiques.

Nous convierons également nos candidats aux législatives afin d’entendre leurs idées, leurs propositions et les moyens qu’ils souhaitent mettre en œuvre pour lutter contre cette situation.