Ensemble retrouvons l'égalité des soins

Parce que votre santé ne doit pas dépendre de votre code postal !

La santé est un droit élémentaire du citoyen (art. 11 du Préambule de la Constitution). 

Il est actuellement bafoué. Aucune mesure gouvernementale courageuse n’empêche aujourd’hui l’aggravation de la situation. 

Rejoignez-nous pour agir en faveur de la santé publique.

La santé en chiffres

de Français vivent dans un désert médical
1 M
de Français sont sans médecin traitant
1 M
des médecins généralistes ont plus de 60 ans
1 %
patients en ALD n’ont pas de médecin traitant
0

Il y a en tout aujourd'hui 230 000 médecins en France (100 000 généralistes +130 000 spécialistes). 25 % des généralistes suivent moins de 500 patients, alors que 1 médecin suit 2500 patients dans un désert médical.

L’inégale répartition des médecins généralistes et spécialistes  sur le territoire français est responsable  d’ une inégalité criante de prise en charge de la santé. A cotisations égales, certains doivent batailler pour voir leur médecin 1ou 2 fois par an, quand d’autres  peuvent obtenir 1 RV par semaine. Le droit à la santé est pourtant inscrit dans la Constitution, art. 11 du Préambule. La pénurie médicale est donc inconstitutionnelle. D’où la légitimité des Recours au Conseil d’Etat de l’ACCDM 2021 (avec Maître Corinne LEPAGE), et l’action en cours intentée par l’UFC-QUE CHOISIR avec la pétition « J’accuse l’Etat ». 

Les réponses actuelles du gouvernement sont insuffisantes après le Ségur de la Santé, car en dehors de la délégation de tâches, rien de tangible à effet immédiat, ni l’augmentation  insuffisante  du numérus clausus,  ni la télémédecine, ni le recours aux  médecins étrangers, ni la 4 ème année de formation en médecine générale en zone sous-dotée, car elle se fera à partir de 2026 sur la base du volontariat. 

L’ACCDM est soutenue par l’UFC Quechoisir et le groupe transpartisan de députés de Guillaume Garot et Yannick Favennec.

source : rapport sénatorial Bruno ROJOUAN, 29 mars 2022.

Lettre ouverte aux candidats aux élections législative de juin 2024

Mesdames Messieurs les candidats à la députation,

Depuis juin 2022, date des dernières législatives, la prise en charge de la santé des Français ne cesse de se dégrader.

Aucune mesure prise par le gouvernement n’a amélioré la situation des 9 Millions de Français sans médecin et des 500.000 patients en ALD sans médecin traitant.

Nos actions et événements récents

Les territoires ruraux manquent de médecins. Les villes moyennes et les métropoles sont aussi concernées.
Charles Moll, fondateur de l’antenne de la Haute-Garonne de l’Association des citoyens contre les déserts médicaux (ACCDM) propose des solutions.

RANDOS à Velo, à pied, en Aviron et en canoé – 25 mai 2024 – Non à un Hôpital au Rabais !

RANDOS à Velo, à pied, en Aviron et en canoé – 25 mai 2024 – Non à un Hôpital au Rabais ! Le samedi 25, environ 200 personnes ont participé à l’évènement « Bougeons-nous pour l’Hôpital ! A pied, à vélo, en tracteur ou en canoé… Tous mobilisés à Redon pour l’Hôpital », organisé par l’Association des Citoyens Contre les Déserts Médicaux.

AUDITION SENAT DE L’ ACCDM par LE PARTI LES REPUBLICAINS LE 16/05/2024

L’ACCDM a été invitée à exprimer ses propositions pour lutter contre la désertification médicale

Jeudi 22 février 2024, l’ACCDM est reçue à la préfecture de Mayenne par la Ministre de la Santé.

La désertification médicale sévit de manière inégale et injuste, touchant de nombreux Français qui peinent à trouver un médecin généraliste, encore plus un spécialiste.
Aller au contenu principal