La campagne électorale avance et aucun candidat ou candidate à l’élection présidentielle ne se distingue des autres en matière de solutions aux déserts médicaux.


9 Millions de Français n’ont pas de médecin : voilà un électorat en mal de candidat ! Qui sera le leur ? Qui sera crédible à leurs yeux ? Quel est celui ou celle qui sortira du consensus mou des autres prétendants ?

Quel est celui ou celle qui va rétablir ce droit constitutionnel à la santé et prendre les mesures courageuses de rétablissement d’une répartition égalitaire des médecins sur le territoire ?

Innovation ? Courage ?

Quel est celui ou celle qui va innover, car c’est de cela qu’il s’agit, et accepter de se lancer, avec le corps médical dans une réflexion indispensable sur l’organisation et l’optimisation du temps de travail de tous les médecins jeunes et anciens ?

Qui va oser admettre que le Conseil de l’Ordre et les syndicats de médecins ne peuvent pas laisser ces professionnels, travailler où ils veulent, quand ils veulent, et pour le tarif qu’ils définissent afin que les jeunes médecins perçoivent combien leur profession remplit une mission d’intérêt général et doit couvrir l’ensemble du territoire.

Qui va oser demander que le remplacement des 13.000 médecins soit encadré en durée mais aussi en honoraires afin d’encourager l’engagement et l’installation sur un territoire.

Remise en cause des aides incitatives !

Qui va oser remettre en cause les aides financières de plus en plus nombreuses adossées aux honoraires ou salaires des jeunes médecins, alors qu’elles pourraient être judicieusement utilisées à rémunérer les secrétaires assistantes médicales et infirmières de pratique avancée qui leur viendraient en aide ?


Lettre ouverte aux présidentiables

L’ACCDM a écrit une lettre ouverte qu’elle a adressée aux candidats à l’élection présidentielle, réclamant d’être rapidement reçue.

Merci de nous aider à faire de ce combat essentiel contre les déserts médicaux, qui est aussi un combat pour notre survie, l’un des enjeux majeurs de la Présidentielle.

Vous le pouvez !